Le Chateau de la Douve à Le Bourg d’Iré

douve1

photo ci-dessus : château de la Douve en façade arrière

chateau_douve_avant

photo ci-dessus : Château de la Douve en façade avant

Voici quelques traces du passé du domaine où le château de la Douve est localisé principalement tirées d’archive notariale (http://www.odile-halbert.com/Paroisse/BourgIre.htm) :

René Cormier, comte de Fontenelle, a acheté une partie de la maison seigneuriale métairie domaine de la Douve le 2 juillet 1565 pour une valeur de 600 livres et 12 écus en vin de marché. Le 2 juillet 1571, Jehan du Breil, seigneur de Mainberte a vendu à René Cormier, seigneur de la Fontenelle ainsi qu’à ses sœurs une partie du lieu de la Douve avec droit de réméré (possibilité de racheter une propriété vendue par le vendeur) dans les 9 ans. Peu après, Jehan du Breil produit un procès dans le but d’annuler la vente car il considère avoir été trompé sur le prix de vente. Afin de mettre fin au procès, les Cormiers versent à Jehan du Breil la somme de 170 Livres le 18 Septembre 1574. Il achète à nouveau à Jehan Dubreuil, le 28 juillet 1576, une autre partie de la métairie de la Douve qui lui-même la tenait de François et Anne Aubry (Frère et Sœur). À cela s’ajoute la partie achetée par René Cormier à Jacques Dubreil, Seigneur de la Hunyère. La part du lieu de la Douve  tenu du fief de la Roche d’Iré appartenant au Seigneur de la Hunyère fut vendue pour 332 Livres.

Claude Cormier, seigneur de Fontenelles fut l’héritier de René Cormier et possédait la douve.

Claude Cormier seigneur de la Douve (1637-1670) le fils de Claude Cormier achète les lieux à son frère François Cormier le 20 septembre 1653 pour 5000 Livres et en 1672 après sa mort Françoise Cormier (veuve de Jacques Grandet, lieutenant de la Maréchaussée d’Anjou) en est la légitime héritière.

En 1784, à la mort de Marie Louis de Goureau de la Blanchardière (le 5 janvier) alors propriétaire, Etiennette Catherine Françoise Goureau en hérite.

Néanmoins, Etiennette Catherine Françoise Goureau aussi connu sous le nom de Etiennette Goureau de la Blanchardière épousa Auguste-Médard de la Forest, Chevalier d’Armaillé, officier au régiment Royal-Marine et aide de camp du général marquis de Rougé. Ils eurent ensemble 4 garçons et 5 filles du nom de Auguste, Ambroise, René, Joseph, Hyacinthe, Camille, Cécile, Charlotte et une dernière dont le nom fut oublié.

Néanmoins, cette fille dont on ne connait pas le nom fut arrêtée avec la bonne de la famille lors de la guerre de Vendée. La bonne ayant caché les argenterie et autre objet de valeur appartenant à ses maîtres.

Elle fut dénoncée au comité de salut public par un patriote du Bourg d’Iré dont le nom commence par J. La bonne et l’enfant furent enfermé à Angers dans le couvent du Calvaire qui servait de Prison lors de la guerre.

Fidèle à ses maîtres, la bonne ne voulut en aucun cas révéler le lieu où elle avait caché le trésor de ses maîtres.

En punition, la petite fille d’Armaillé lui fut retirée alors qu’elle était âgée de 3 ans. Elle mourut de faim et de tristesse chez le goêlier auquel elle fut confiée.

Ne pouvant rien tiré de la bonne fidèle des Armaillé, on décida de l’exécuter. Néanmoins, avant de mourir, elle fournit un indice pour que ses maîtres retrouventleur somme d’argent et argenterie :  » Lorsque mes maîtres reviendront, vous leur direz que le trésor est caché dans un endroit sur lequel on passe tous les jours. »

Le général René d’Armaillé, fils d’Etiennette Goureau de la Blanchardière et d’Auguste-Médard de la Forest, Chevalier d’Armaillé, avait émigré en 1791 avec ses autres frères (Auguste et Ambroise)  pendant la révolution et avait fait partie de l’armée des princes qui devait sauver la royauté face aux révolutionnaires.

Les 3 frères (René, Auguste, Ambroise) survirèrent à la révolution. Le 4ème frère, Joseph n’étant pas en âge de partir avec ses frères lors de la révolution fut mis à Angers dans une institution. Il survécu néanmoins à la révolution après plusieurs péripéties dont une errance dans les rues livré à lui-même.

Les seigneurs de la Douve (Mr et Mme d’Armaillé soit Etiennette Goureau de la Blanchardière et Auguste-Médard de la Forest) moururent en 1793 lors de la guerre de Vendée pendant la révolution française.

Auguste-Médard de la Forest fut massacré lors du combat de Savenay à coup de sabre et de baïonnettes.

 

 

Le marquis d’Armailllé hérite par la suite des lieux  après la mort d’Etiennette Catherine Françoise Goureau (sa grand-mère).

Le marquis d’Armaillé du vrai nom Ambroise Louis Henri de la Forest d’Armaillé (1820-1892) était surement le fils d’un des enfants d’Etienne Goureau et d’Auguste-Médard.

http://shenandoahdavis.canalblog.com/archives/2013/04/17/26945230.html

 

 

 

La construction du château

Henri d’Armaillé est celui qui fait construire le château de la Douve sans que aucune construction n’y ai été présente auparavant dans le troisième quart du 19ème siècle (1871) avec l’architecte Bidard. La grand-mère d’Henri d’Armaillé avait pour nom Goureau de la Blanchardière d’où la propriété du château par Henri d’Armaillé. On retrouve d’ailleurs aujourd’hui les armoiries des familles d’Armailllé et de la Blanchardière sur les frontons des avant-corps Est et Ouest. Ce n’est que tard dans sa vie que Henri d’Armaillé construisit le Château de la Douve après son mariage avec une riche personne alors qu’il était lui-même relativement pauvre bien que possédant les terres. C’est grâce à l’argent de sa femme que la construction put être réalisée.

La description du château

Le château est décrit comme étant mi-partie de brique avec toit rectangulaire large d’où émerge à l’avant (à l’ouest) un toit en cône tronqué aussi appelé pavillon. À l’est (à l’arrière), des avant-corps (corps de maçonnerie qui est en saillie sur la face d’un bâtiment) se terminent au niveau des combles par un large fronton (ornement d’architecture de couronnement) cintré. Son style « brique et pierre » ou néo-Louis XIII correspond à une tendance architecturale de la deuxième partie du XIXème siècle. Le toit est en ardoise et se caractérise par ses croupes (partie d’un toit ayant un pan triangulaire sur lequel se joint à chacun des deux côtés deux pans en forme de trapèze). Il possède un escalier à l’italienne à l’avant et deux pavillons à toits pointus (toits de quatre pans en forme triangulaire sans courbure avec sommet pointu ou en faitage court sur un corps de bâtiment de forme carré) de chaque côté. Le château domine la Verzée (petite rivière passant dans Le Bourg d’Iré).

Les pièces de service sont placées en sous-sol. Le rez-de-chaussée est surélevé et le château ne possède que deux étages, le dernier étant dans les combles. Son architecture est mise en évidence par :

  • le tuffeau (pierre de taille tendre utilisée pour les décors de l’architecture de la Renaissance),
  • la pierre de taille,
  • le bossage (ornement de façade par saillies des pierres taillées en cisaille ou des joints entre les pierres à partir de la Renaissance) notamment au niveau des pilastres (support de bâtiment rectangle terminé par un chapiteau et incrusté dans un mur),
  • les chaînages (partie rigidifiant un mur) harpés autour des baies (fenêtre et portes) et aux angles des deux pavillons de chaque coté,
  • frontons décorés de sculptures au dessus des fenêtres et des lucarnes.

Dans l’ensemble cette architecture donne l’impression d’une construction alourdie.

Les briques et la pierre de taille constituent ensemble un contraste très tranché.

Au château s’est adjoint une chapelle dans les années 1880

Contemporanéité du Château de la Douve

Au cours de la seconde moitié du 20ème siècle, le château a été transformé en hôtel-restaurant.

Le château de la Douve fut notamment utilisé dans les années 1960, 1970 et 1980 pour les colonies de vacances organisées par la compagnie des Wagons-lits. Les personnes ayant participé à ces colonies se rappellent de la piscine à l’arrière, du jardin potager avec les lapins et les cochons dindes.

En 2006, une étude sur la population de Choucas des Tours dans le Nord Ouest du Maine et Loire mentionne le château de la Douve. En effet, ces oiseaux apprécient les points surélevés et ainsi un château comme le château de la Douve convient pour leur logement. Ils se caractérisent par leur nuisibilité en encombrant les gouttières avec les branchettes qu’ils utilisent pour confectionner leur nid, par la dégradation générale des toitures, par l’insalubrité des greniers qu’ils causent avec des cadavres d’oiseaux et leurs fientes. En conséquence de ces dégradations, des réparations couteuses ont été effectuées au château de la Douve.

Le Château de la Douve est une propriété privée au sein d’un parc de plus de 15 hectares. Le propriétaire précédent jusqu’à l’été 2017 était de nationalité danoise et se nommait Christian Gjersøe. Le propriétaire actuel s’appelle René Walgraffe qui est un avocat belge à la retraite passionné d’histoire.

rene_walgraffe

photo ci-dessus : René Walgraffe, actuel propriétaire du Château de le Douve (source courrierdelouest.fr)

rene_walgraffe1

 

Photo ci-contre : René Walgraffe, actuel propriétaire du Château de le Douve

 

 

 

Il ne possède pas le statut de monument historique.  Le Château comprend un grand hall, une petite cuisine, une salle à manger pour 10 personnes et une salle à manger pour 20 personnes, un salon et une salle télé.

chateau_douve_cuisine

photo ci-dessus : La petite cuisine du château de la Douve

chateau_douvephoto ci-dessus : une pièce du château donnant sur la cuisine

chateau_douve_piece

photo ci-dessus : une pièce du château de la Douve

chateau_douve_grandhall2

photo ci-dessus : le grand hall du château

chateau_douve_hall

photo ci-dessus : le grand hall du château

chateau_douve_grandhall3

photo ci-dessus : le grand hall du château

chateau_douve_grand4

photo ci-dessus : le grand hall du château agrémenté de figurants

chateau_douve_grandhall

photo ci-dessus : le grand hall du château agrémenté de figurants

Sous l’ancien propriétaire (Christian Gjersøe), il y avait 15 chambres (7 chambres doubles et 8 chambres simples) à l’intérieur du château comprennent chacune une salle de bain et des toilettes. En tout, aujourd’hui il y a 18 chambres qui possèdent chacune une salle de bain privative. Certaines chambres sont à lits jumeaux (1 ou 2 lits selon la chambre), Il y a des chambres doubles (1 lit double). On distingue aussi des chambres « Empire ». En tout le château peut assurer le couchage pour 42 personnes.

chateau_douve_chambre2

photo ci-dessus : une des chambres du château de la Douve

chateau_douve_chambre

photo ci-dessus : une des chambres du château de la Douve

chateau_douve_chambre3

photo ci-dessus : une des chambres du château de la Douve

chateau_douve_chambre_empire

photo ci-dessus : une chambre « Empire »

chateau_douve_chambre_lits_jumeaux

photo ci-dessus : une chambre jumeaux à deux lits

chateau_douve_salle_bains

photo ci-dessus : une salle de bain du château

Il est possible d’y pratiquer le fitness (salle de musculation), du billard et le ping-pong.

chateau_douve_pingpong

photo ci-dessus : une table de ping-pong à l’extérieur du Château

chateau_douve_billard.jpg

photo ci-dessus : salle de billard et de fitness du Château

chateau_douve_rezjardin

photo ci-dessus : Rez de Jardin au château de la Douve

chateau_douve_salleamanger

photo ci-dessus : une grand salle à manger du château de la Douve

chateau_douve_salleamangerbis

photo ci-dessus : une grand salle à manger du château de la Douve

 

douve

photo ci-dessus : Une des salle à manger du château de la Douve (source courrierdelouest.fr)

chateau_douve_salleamanger2

photo ci-dessus : une des 2 salles à manger du château de la Douve

chateau_douve_salon

photo ci-dessus : un des salons du château de la Douve

douve3

photo ci-dessus : un des salons du château de la Douve

 

chateau_douve_salon2

photo ci-dessus : un des salons du château de la Douve

Il est équipé du chauffage central.

25 boxes pour chevaux et une carrière intérieure pour pratiquer l’équitation. À l’avant du château on observe une piscine.

 

chateau_douve_piscinephoto ci-dessus : piscine du château de la Douve

chateau_douve_piscine1photo ci-dessus : piscine du château de la Douve

chateau_douve_piscine3

Photo ci-dessus : piscine et avant du château de nuit

Le Château de la Douve est aujourd’hui proposé à la location à des particuliers et pour des évènements.

Sur le site AIRBNB (https://www.airbnb.fr/rooms/25878835), la nuité est proposée à 1250€.

L’ensemble de la propriété (parc, salons et chambres) peut être loué en totalité directement en contactant le propriétaire uniquement pour des vacances et séjours mais pas pour de l’évènementiel. Le château ne peut être loué en totalité que pour un minimum de 3 nuits. Les draps, la vaisselle et la piscine sont compris dans la location. Le prix est fonction de temps passé au château, de la période de l’année et du nombre de chambres qui sont louées.

Pour obtenir un devis, il faut envoyer un email à chateauladouve@gmail.com ou en téléphonant au numéro : 02 41 92 04 16 ( +33 6 2 41 92 04 16 )

Voici une vidéo du château :

https://www.youtube.com/watch?v=HiFey7QxQWE

 

ATTENTION TARIFS PRATIQUéS PAR L’ANCIEN PROPRIETAIRE CI DESSOUS:

Le tarif de la location est fonction de la saison et correspond à une location hebdomadaire pour 10 personnes:

  • Hors saison : 3675€
  • Arrière saison : 4935€
  • En saison : 5775€

Pour moins de 10 personnes, le tarif hebdomadaire est réduit de 200€ par personne en moins jusqu’à la limite de 2835€ par semaine.

Pour plus de 10 personnes, 210€ est ajouté par personne au prix hebdomadaire jusqu’à la limite de 7035€.

ATTENTION TARIFS PRATIQUéS PAR L’ANCIEN PROPRIETAIRE CI DESSUS

Organisation d’évènement au Château de la Douve

Pour les évènements (mariage, réception…),  il est possible de louer uniquement le rez de chaussée du château. Ce rez-de-chaussée est composé de quatre salons, le grand hall.

Une pièce est réservée pour le traiteur et une salle de jeu permet aux invités de se divertir.

Des haut-parleurs sont installés dans toutes les pièces du rez-de-chaussée afin de donner une unité à l’évènement néanmoins il ne s’agit pas d’enceintes puissantes pour de la musique à haut volume mais seulement pour l’animation sonore.

Le parc et le parking (avec voiturier) sont inclus dans la location. Il est bien sur possible de louer également les chambres à coucher en plus du rez-des-chaussée du château.

Si le nombre de personnes excède 70, un service de vestiaires et de toilettes supplémentaires doit obligatoirement être inclus et ajouté au prix.

Concernant la location du rez-de-chaussée pour des évènements, les tarifs pour l’année 2017-2018 sont comme suit :

Pour les locations en semaine (lundi à jeudi, le journée ou le soir) :

du 2 janvier au 31 mars ou du 2 novembre au 20 décembre : 1500€

du 1er avril au 15 mai ou du 19 octobre au 2 novembre : 2100€

du 16 mai au 19 octobre : 2400€

Pour les locations le vendredi soir (de 13h à 4h du matin) :

du 2 janvier au 31 mars ou du 2 novembre au 20 décembre : 1900€

du 1er avril au 15 mai ou du 19 octobre au 2 novembre : 2400€

du 16 mai au 19 octobre : 2800€

Pour les locations le samedi soir (de 13h à 4h du matin) :

du 2 janvier au 31 mars ou du 2 novembre au 20 décembre : 2400€

du 1er avril au 15 mai ou du 19 octobre au 2 novembre : 2800€

du 16 mai au 19 octobre : 3300€

Pour les locations le samedi soir et dimanche (de 13h au dimanche 18h) :

du 2 janvier au 31 mars ou du 2 novembre au 20 décembre : 2800€

du 1er avril au 15 mai ou du 19 octobre au 2 novembre : 3200€

du 16 mai au 19 octobre : 3500€

Les horaires peuvent être modifiés et les jours fériés doivent faire l’objet d’une consultation.

 

___________________________________________________________________________________________________________
Publicité:
Sont proposés à la location une maison contre travaux de rénovation (cliquez ici pour plus d’information sur cette maison), 2 locaux de stockage (cliquez ici pour plus d’information sur le premier local et cliquez ici pour plus d’information sur le 2ème local) et un terrain de 203 m2 (cliquez ici pour plus d’information sur ce terrain), tous localisés au Bourg d’Iré (49, Pays de la Loire) à 7km de Segré, 50 min d’Angers et 1h15 de Nantes.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s